Au fil des années, la Guadeloupe a pris conscience de la valeur de son patrimoine marin et a mis en place plusieurs programmes de préservation des espèces. Ainsi de nombreuses tortues sont à nouveau présentes sur nos côtes …

Quelques minutes en voiture pour arriver sur une plage de sable fin ; masque, tuba, palmes prêtés à l’accueil du jardin des colibris sont chaussées, l’aventure peut commencer !

Après quelques coups de palmes dans le bleu caraïbes, il n’aura pas fallu chercher beaucoup et tout à coup en voilà une … paisible, tranquille une tortue verte « broute » les herbiers sous-marins, festin quotidien dont elle ne se lasse pas ! Et puis une seconde, une troisième, ce matin on en a compté 9 dont la plus grosse faisait plus d’un mètre de diamètre, fantastique !

Deux recommandations transmises par le parc national de la Guadeloupe méritent d’être respectées :

1/ Ne pas toucher les tortues très sensibles aux bactéries qu’on pourrait leur transmettre …

2/ Eviter de descendre vers elle en apnée pour ne pas perturber leur environnement et leur cycle de nourriture …

Cet instant furtif où la tortue remonte à la surface pour respirer, elle quitte le bleu foncé pour venir dans le clair, sort la tête de l’eau avec les rayons du soleil qui illuminent sa carapace … Wahoow, cette baignade on n’est pas prêt de l’oublier !